Gaiac (guaiacum officinale)

1,20

Sachet de 25 gr

En stock

Catégorie : Étiquettes : , , , ,

Description

Gaiac

Le gaiac était cultivé dans les jardins des souverains aztèques, et c’est en 1508 qu’il fut rapporté en Europe par les conquérants espagnols.
Cet arbre eut la réputation extraordinaire à la Renaissance dans le traitement d’une nouvelle et terrible maladie qui venait de faire son apparition, la syphilis.
Il partageait cette renommée avec deux autres nouvelles plantes exotiques, la salsepareille et la squine.
Il continua par la suite à être utilisée contre le « mal napolitain » (syphilis), mais aussi comme sudorifique, à cette époque, d’ailleurs, ne disait-on pas, faute de mieux, qu’il fallait « suer sa vérole ».

On l’ employait encore contre la goutte, les rhumatismes, l’arthrite et le manque d’appétit.
Le gaïacol, substance qu’on découvrit au XIX siècle dans les produits de distillation du gaïac, a des propriétés analgésiques locales et d’antiseptiques des bronches utiles dans les maladies des voies respiratoires (tuberculose).
Ce produit étant dangereux, on utilisa ensuite ses dérivés.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Laisser un commentaire
Soyez le premier à laisser votre avis sur “Gaiac (guaiacum officinale)”