thym

0,90

Sachet de 25 gr

En stock

Description

thym

Le thym: sur de nombreuses pathologies dermatologiques, ses vertus antivirales, antimicrobiennes et antiseptiques sont mises à profit dans le traitement des mycoses, des plaies, de la gale, de l’herpès et, globalement, d’un large panel d’affections cutanées allant jusqu’au zona.

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES USUELLES

Affections respiratoires et de la sphère ORL : asthme, bronchite, pleurésie, rhume des foins, coqueluche, angine, otite, emphysème, rhume, rhinite, rhinopharyngite. Dérèglements digestifs et intestinaux : ballonnements, diarrhée, flatulences, mais aussi ulcère à Helicobacter pylori . Affections cutanées : dermatite, couperose, gale, herpès, zona, varicelle, mycoses, plaies, piqûres d’insectes, pédiculose. Affections buccales et dentaires : caries,mauvaise haleine, stomatite, aphtes, gingivite.

Depuis quelques décennies, les propriétés antivieillissement et antioxydantes du thym ont été mises en avant par les scientifiques. Certaines variétés, dont le thym à paracymène, sont utilisées afin de soulager les affections ostéo-articulaires telles que les rhumatismes ou l’arthrose.

Historique de l’utilisation du thym en phytothérapie

Présente sur l’ensemble du bassin méditerranéen, la plante est utilisée depuis la très haute Antiquité, déjà à Sumer il y a 5 000 ans ou en Egypte afin d’embaumer les morts. Il est employé en Grèce ancienne afin de purifier l’air. De par ses origines mythologiques, il y symbolise aussi le courage. C’est surtout à partir du Moyen Age que ses vertus médicinales commencent à être reconnues, notamment pour lutter contre les épidémies, principalement de lèpre ou de peste. A partir du XVIe siècle, il est signalé dans les traités de médecine pour traiter une large variété d’affections. Il faudra attendre le XIXe siècle toutefois pour que ses composants actifs soient répertoriés, le thym servant au siècle précédent surtout à des fins aromatique

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Laisser un commentaire
Soyez le premier à laisser votre avis sur “thym”